• 25 octobre 2020

Abbé Georges Kalenga : « Un archevêque métropolitain est un évêque diocésain autour de qui se rassemblent d’autres évêques diocésains suffragants »

Pour expliquer le sens du qualificatif « Métropolitain » qu’on colle souvent aux Archevêques, nous avons approché l’abbé Georges Kalenga, 2ème Secrétaire général de la CENCO. Beaucoup de gens l’entendent ou le lisent, mais ne comprennent pas le sens de ce mot. Dans les lignes suivantes, l’abbé Kalenga nous éclaire à ce sujet.

 

Cenco.org (C.O.) : Pourquoi l’adjectif qualificatif « Métropolitain » est ajouté à l’appellation d’un archevêque ?

Abbé Georges Kalenga (A. G.K): Pour bien me faire comprendre, il convient d’expliquer ce que veut dire « Archi ». Ce mot montre un caractère d’ancienneté dans le sens de primauté, celui autour de qui se rassemblent les autres. Un Archevêque est un Evêque qui jouit de la primauté d’honneur.

Ce titre est donné aux Evêques des diocèses métropolitains. Un diocèse métropolitain ou Archidiocèse est un diocèse bénéficiant de la primauté autour duquel se rassemblent d’autres diocèses. Ces autres diocèses sont appelés diocèses suffragants. Ces derniers sont en relation avec la métropole. Il convient de signaler que les Evêques suffragants ne dépendent pas de l’Archevêque métropolitain mais ils sont en relation avec lui qui jouit de la primauté d’honneur et qui a un juste regard sur  eux.

Le qualificatif de « Métropolitain » renvoie au terme « Métropole », c’est-à-dire la cité principale, la cité autour de laquelle se rassemblent les autres.

Il sied aussi de signaler que l’on ajoute le qualificatif de « Métropolitain » parce qu’il y a des archevêques qui ne sont pas métropolitains, mais à qui est donné le qualificatif d’Archevêque à titre honorifique, ils sont appelés archevêques pour des raisons historiques ou de dignité. A titre indicatif, compte tenu de la fonction ou office qu’ils exercent dans la curie romaine, on trouve des Evêques qui ont le titre d’archevêque, mais qui n’ont pas de diocèses, donc c’est à titre honorifique qu’ils reçoivent le qualificatif d’Archevêques, ceux-là ne sont pas métropolitains.

C.O. : En suivant vos explications Monsieur l’abbé, tous les six archevêques de la RD Congo sont des métropolitains

A. G.K : Oui, pour ceux qui sont en fonction, tous les six archevêques de la RDC sont des métropolitains.

C.O. : Y a-t-il des archevêques en fonction dans le monde qui ne sont pas métropolitains ?

A. G.K : Je réponds par l’affirmative. Il y a des archevêques qui sont à la tête d’un diocèse mais qui n’ont pas de diocèses suffragants. Je ne connais pas de tels cas en Afrique, mais en Europe, il y a la ville de Marseille qui a un archevêque, mais comme il n’y a pas de diocèse suffragant, l’archevêque de Marseille n’est pas métropolitain. On peut trouver pareil cas à Strasbourg tout comme au Grand-duché de Luxembourg.

Propos recueillis par Jean-René Bompolonga

Spread the love

Read Previous

La CENCO invite les honorables députés et sénateurs à privilégier les intérêts du Peuple congolais

Read Next

Abbé Nshole a procédé au vernissage du « Guide pratique de gestion du personnel en RD Congo »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *