• 2 octobre 2020

Diocèse d’Isiro-Niangara : Clôture du 14ème Chapitre général de la Congrégation diocésaine des Sœurs Dominicaines Filles de Ste Catherine de Sienne

Dans son mot de circonstance, la Mère Générale Célestine a remercié le Seigneur et ses consœurs pour la confiance placée en sa personne tout en les invitant à l’unité dans la vérité   en ces termes : « Je suis contente et satisfaite que le Chapitre général se soit déroulé dans la paix et l’unité. Je vous demande de travailler ensemble pour construire notre Congrégation, car nous devons toujours aller de l’avant, malgré la tempête que nous rencontrons, nous devons toujours aller au large. Grand merci à l’ancienne Mère Générale Romana pour son esprit  de sacrifice et dévouement au service  de l’Eglise et de la Congrégation, a-t-elle affirmé.

La messe de clôture et d’action de grâces a été célébrée le dimanche 30 août 2020 dans la chapelle dudit Centre par  Son Exc. Mgr l’Evêque  Julien ANDAVO qui a exhorté les sœurs religieuses à être effectivement unies, fidèles et sincères dans l’observance  des conseils évangéliques, et assidues dans la prière.

Présente dans les archidiocèses de Kinshasa et Kisangani ainsi que  dans les diocèses de Dungu-Doruma et d’Isiro-Niangara, ladite Congrégation compte actuellement 140 professes, 9 novices et 4 aspirantes.

Licenciée en Droit civil, Chef des Travaux à l’Université de l’Uéle, la révérendissime Mère Célestine qui succède à la Mère Romana est la 7e Supérieure générale que la congrégation ait connue depuis sa création le 04 août 1943 par Mgr  Robert Constant Lagae qui donna à ladite congrégation la devise de « Travailler dans la lumière du Seigneur.

Cinq révérendes sœurs ont élues conseillères, notamment les  Sœurs  Jeanine Nadi, Fabiola Nzimaro, Amandine Kpiogine, Chantale Mogoga et Camilla Manzeke, avec deux sœurs suppliantes Perpétue Siamu et Martine Dramati.

Le  charisme de la Congrégation invite à la « Sanctification des membres par l’observance de conseils Evangéliques. Ces religieuses sont entre autres engagées dans les secteurs d’éducation, de la santé, de l’assistance sociale.

Quant à l’histoire de la Congrégation de DFSCS, elle a été canoniquement érigée  le 04 Août 1943 au nom de « Servarum Sanctae Catherinae » qui signifie « Servante de Sainte Catherine de Sienne »  par le décret de Monseigneur Robert Constant LAGAE, alors Vicaire Apostolique de Niangara. Les Sœurs DFSCS forment ainsi une Congrégation de droit diocésain dans le diocèse d’Isiro-Niangara. Mgr Lagae fonda cette congrégation des Sœurs autochtones en 1942 avec l’appui des Sœurs Dominicaines Missionnaires de Namur afin de favoriser une collaboration dans les œuvres spirituelles et temporelles pour le salut des âmes. Initialement, Mgr Lagae confia  la charge de ladite  Congrégation à la  Sœur Rose Pinpester, dominicaine missionnaire de Namur, ainsi qu’à ses consœurs comme formatrices dont la Sœur Thomas. Par la persévérance et la fidélité à la vie religieuse, cette congrégation des Filles de Sainte Catherine de Sienne (FSCS) fit la demande d’être intégrée dans l’Ordre Dominicain par  Monseigneur  François Odo de Wilde au  Frère Emmanuel SUAREZ  Op, alors Maître de l’Ordre, qui accepta volontiers, et les Sœurs FSCS sont devenues Dominicaines à part entière depuis le 18 novembre 1951.

En 1948, Mgr François Odo de Wilde succéda à Mgr Lagae.  Les années de son Episcopat étaient caractérisées par l’implantation des Sœurs  DFSCS dans plusieurs missions du Vicariat de Niangara et actuellement presque dans toutes les paroisses du Diocèse d’Isiro-Niangara.

C’est en 1968 que s’est tenu le Premier Chapitre général de la Congrégation lors duquel, la Révérende Sœur Paula Kulinde, d’heureuse mémoire a été élue première Supérieure Congolaise.

Source :  http://isiro-niangara.blogspot.com/

Spread the love

Read Previous

Diocèse de Kenge : Mgr Kwambamba a lancé le Mois de la Bible

Read Next

CERN

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *