• 18 septembre 2021

Diocèse d’Isiro-Niangara : Ouverture de jubilé d’or de la présence des Missionnaires de la Consolata en RDC, le dimanche 15 août 2021

Deux événements ont marqué la messe que Son Excellence Monseigneur Julien Andavo, Evêque d’Isiro-Niangara a présidé le dimanche 15 août 2021 à la cour de la paroisse Saint-André Kaggwa de Somana à Isiro.  Il s’agit de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie et l’ouverture du Jubilé d’Or de la présence des Missionnaires de la Consolata en RD Congo.

Etaient présents à cette messe d’ouverture de l’année jubilaire, des prêtres, des frères, des laïcs et les amis de la Consolata  ainsi que des invités, venus massivement rendre grâce à Dieu pour cette année d’action de grâces.

Dans son homélie, Mgr Julien Andavo  a exhorté les fidèles sur l’identité des Missionnaires de la Consolata, qui sont engagés sur les traces de la Vierge Marie par un travail quotidien empressé, assidu et persévérant pour servir l’Eglise universelle. C’est une communauté religieuse catholique consacrée à la mission Ad gentes, au-delà des limites territoriales. Avec la Mère Consolata, les Missionnaires sont invités à être  porteurs de la consolation du Christ, sauveur du monde. Avec l’Eucharistie et la liturgie, ils deviennent signe de la Présence de Jésus, le don excellence du Père pour notre salut. Avec l’esprit de famille et de fraternité, ils veulent construire l’Eglise du Christ au milieu de son peuple. Ainsi sont-ils engagés dans la promotion humaine, en solidarité avec les pauvres, a dit Mgr Julien.

Dans son mot de circonstance  qui a été lu par son représentant, le Père David Moke, Supérieur Régional de l’Institut de Missionnaires de la Consolata a rendu grâces à Dieu pour les 50 de l’Institut en RD Congo. Pour la suite de la mission, il a promis une collaboration optimale avec les différents diocèses des lieux d’implantation en ces termes : Nos réitérons notre humble et docile engagement de travailler avec nos chers  Pères Nosseigneurs d’Eglise ainsi que nos frères et sœurs dans nos communautés locales, dans l’esprit de collégialité et de synodalité pour la croissance de notre église congolaise.

Pour la petite histoire, l’Institut des Missionnaires de la Consolata a été fondé en 1901 par son serviteur Joseph Allamano. Mais, ce n’est qu’en 1972 que les premiers missionnaires de la Consolata, grâce au Père Noé Cereda qui les avait précédés (1969) comme professeur de criminologie à Lovanium (actuelle UNIKIN), posèrent pieds au Zaïre pour aller faire la mission au Nord-est du pays dans les diocèses de Dungu-Doruma et Wamba et ensuite a à Isiro (1977). Le premier groupe fut composé des Pères Antonio Barbero (arrivé le 03 décembre 1977), suivi des Pères Richard Larose, Giovanni  Venturini et le frère Alberto Donizetti qui avaient quitté Bruxelles pour Kinshasa le 18 décembre 1972 (pour le diocèse de Dungu-Doruma).  Les Pères Casali Enrico, Piero Manca, Tiziano Basso (pour le diocèse de Wamba) étaient partis de Rome le 19 décembre 1972. Tous,  ils furent accueillis par le père Cereda à Kinshasa.  Et le 21 décembre 1972, les deux groupes partirent à Isiro, la mission initiale où plusieurs communautés missionnaires avaient déjà établi leurs principales maisons.

Actuellement, les missionnaires de la Consolata continuent à œuvrer dans les diocèses suivants. Au diocèse d’Isiro-Niangara, ils sont aux Paroisses Saint André-Kaggwa de Somana à Isiro et Sacré-Cœur de Jésus de Neisu. Au diocèse de Wamba, ils sont en la paroisse de Bayenga. Ils  s’occupent  de la pastorale des Pygmées.  Dans l’archidiocèse de Kisangani, une nouvelle ouverture est en cours dans la paroisse Notre-Dame de la Consolata de Segama. Dans l’Archidiocèse  de Kinshasa, ils sont actifs dans les paroisses Saint Hilaire et Bisengo Mwambe.  Au diocèse de Kisantu, la mission se poursuit dans la paroisse Sanctuaire Mater Dei qui a engendré la paroisse saint Joseph d’ Arimathée.

Actuellement, en RD Congo,  ils sont 30, les missionnaires expatriés et autochtones qui œuvrent  dans les domaines d’évangélisation, de la promotion humaine, de l’animation missionnaire, de l’éducation, de la santé et le développement des peuples.

Il convient de souligner que la Congrégation des Missionnaires de la Consolata a pour mission de consoler le peuple dans l’ensemble, membres de l’église ou non, car le salut et la consolation de Dieu s’adressent à tout humain, créé à l’image de Dieu sans aucune discrimination. Cette consolation doit amener à la prise de conscience de la participation de l’humain dans l’œuvre de salut. La consolation de Dieu à son peuple, passe par notre fragilité humaine ; et c’est de Lui qu’on tire la force comme le dit si bien l’apôtre Paul dans sa seconde épitre aux corinthiens (12, 9-10) : « Ma grâce te suffit : car la puissance se déploie dans la faiblesse. »

Une invitation a été adressée aux Missionnaires de la Consolata de demeurer toujours branchés à la Vigne du Seigneur afin de porter de bons fruits qui demeurent dans la mission. Car la mission reste toujours l’initiative de l’amour de Dieu pour le genre humain.

Source : http://isiro-niangara.blogspot.com

Spread the love

Read Previous

Diocèse d’Isiro-Niangara : Première profession et entrée au Noviciat chez les Frères Dominicains de la Vice-Province Saint Pie V en RDC

Read Next

Mgr Ntambue sur la profanation de l’église St Paul de Kamende: « …Nous condamnons avec la dernière énergie et une sainte colère ces actes de vandalisme… »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *