• 16 mai 2021

DISCOURS DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI A L’OUVERTURE DU COMITE PERMANENT DE LA CENCO DE FEVRIER 2021

Après la célébration eucharistique, Mgr  Marcel Utembi, Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO, a ouvert les travaux de la session ordinaire du Comité Permanent de la CENCO. Dans les lignes qui suivent vous pouvez prendre connaissance du discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le lundi 22 février 2021 à Kinshasa.

 

DISCOURS DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI, PRESIDENT DE LA CENCO,

 A L’OUVERTURE DU COMITE PERMANENT DE LA CENCO

SESSION ORDINAIRE DU 22 AU 25 FEVRIER 2021

 

Eminence,

Excellences,

Monsieur l’Abbé Secrétaire Général de l’ACEAC,

Messieurs les Abbés Secrétaire Général et  Secrétaires Généraux Adjoints de la CENCO,

Messieurs les Abbés, Révérend Père, Révérende Sœur, Messieurs, Secrétaires des Commissions Episcopales et du SNBA,

Révérends Pères Président et Secrétaire Général de l’ASUMA,

Révérendes Sœurs Présidente et Secrétaire Générale de l’USUMA,

 

 

  1. C’est avec une joie très profonde que je vous accueille à cette première réunion statutaire annuelle du Comité Permanent des Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO). Je vous remercie d’avoir répondu à notre invitation malgré les difficultés dues particulièrement à la crise sanitaire de la pandémie de covid-19. Aussi, je saisis cette occasion pour exprimer à chacun et chacune de vous mes plus vifs souhaits d’une année heureuse pleine de grâce et des bénédictions de la part du Seigneur.

 

  1. Il est important de rappeler que cette session ordinaire est consacrée prioritairement à l’examen du rapport financier de la CENCO, de ses différentes fondations et des commissions épiscopales qui ont une comptabilité autonome. Nous considérerons en particulier les rapports financiers du Secrétariat Général de la CENCO, de la CEJP, de Caritas-Congo, de la CEEC, de la CERN, du SNBA, des OPM, de l’UCC et de l’IFOD. Pour cette dernière structure ce sera dans le cadre de son Assemblée générale. Le Comité Permanent est ainsi invité à accorder toute l’attention nécessaire à l’examen de ces rapports afin de permettre à la CENCO de s’acquitter harmonieusement de sa mission pastorale.

 

 

  1. Outre la crise sanitaire due à la covid-19, la situation socio-pastorale de notre pays demeure préoccupante. A l’issue des consultations initiées par le Chef de l’Etat, la coalition au pouvoir a été défaite, entrainant le changement des animateurs principaux des trois grandes institutions de l’Etat, à savoir l’Assemblée Nationale, le Sénat et le Gouvernement. Il sied de souligner que la CENCO a participé à ces consultations et a donné ses avis et considérations au Chef de l’Etat et à d’autres Acteurs politiques. L’heure est à l’attente de voir se mettre en place une dynamique politique qui soit réellement au service de la population.

 

  1. Par ailleurs, face à l’insécurité et aux conflits armés persistants dans certaines provinces de notre pays, une mission conjointe ACEAC et CENCO a pu se rendre à l’Est, plus précisément dans les diocèses de Goma, de Butembo-Beni au Nord-Kivu et dans le diocèse de Bunia en Ituri, pour manifester aux populations de ces contrées sinistrées notre compassion et notre proximité spirituelle.

 

  1. Les nécessités et les défis auxquels nous faisons face ne devraient-ils pas nous conduire à envisager la pastorale orientée vers les différentes catégories de personnes qui composent notre société ? Les personnes âgées, les malades, les migrants, les jeunes, les femmes, etc. C’est dans cette perspective que le Comité Permanent sera informé du programme « Dynamique femmes de la CEJP » et de son projet de promotion au sein de la CENCO d’une pastorale pour les femmes.

 

  1. La présente session est appelée également à examiner attentivement certains dossiers émanent du Secrétariat Général et de certaines commissions. Je note en particulier l’amorce d’une réflexion sur quelques dossiers que nous soumettrons à l’Assemblée Plénière de juin 2021, notamment la constitution des Tribunaux ecclésiastiques à caractère national, les perspectives de prise en charge matérielles des structures de notre Eglise locale. Nous prêterons aussi une attention particulière à la vie du Séminaire Universitaire Saint Jean-Paul II afin de trouver les mécanismes pour son fonctionnement normal.
  2. Quelques informations nous seront données sur les préparatifs du Congrès eucharistique national, sur la gratuité de l’enseignement de base et sur le fonctionnement des autres structures attachées à la CENCO particulièrement l’AGEAS, les OPM et l’ACEAC.

 

  1. Nous procéderons également à la nomination de l’Aumônier de Caritas Congo, de l’Econome du Séminaire Universitaire Saint Jean-Paul II, du Coordonnateur national du SPSP de Caritas Congo ainsi qu’au renouvellement des mandats de certains Secrétaires des services centraux : CEIS, BLP et Apostolat biblique.

 

  1. Avant de clore cette adresse d’ouverture, je voudrais rendre grâce au Seigneur pour tant d’événements heureux de notre Eglise, notamment la nomination de Son Eminence le Cardinal Fridolin AMBONGO, Archevêque métropolitain de Kinshasa comme Administrateur Apostolique de Kisantu ; la nomination de Son Excellence Monseigneur Fulgence MUTEBA, Evêque de Kilwa-Kasenga, comme Administrateur Apostolique de Kamina ; l’imposition du pallium à Son Excellence Monseigneur Ernest NGBOKO, Archevêque métropolitain de Mbandaka-Bikoro ; le don de deux nouveaux Evêques qui viennent enrichir le corps épiscopal de notre Eglise. Il s’agit de Son Excellence Mgr François ABELI, Evêque de Kindu, dont l’ordination épiscopale est intervenue le 6 février 2021 et  de Son Excellence Monseigneur José Likolo, Evêque nommé de Lisala. A Son Eminence le Cardinal, à l’Archevêque de Mbandaka-Bikoro, à l’Administrateur Apostolique de Kamina et à nos deux nouveaux Evêques,  nous exprimons nos souhaits d’un ministère pastoral fructueux auprès des Peuples qui leur sont confiés.

 

  1. J’adresse aussi la bienvenue à Monsieur l’Abbé Guy MASIETA, le nouveau Secrétaire de la Commission Episcopale pour les Communications sociales. Nous lui souhaitons un fructueux apostolat au sein des services centraux de l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo. Nous vous informons aussi que Son Excellence Monseigneur Fidèle NSIELELE, Evêque Emérite de Kisantu et Monsieur l’Abbé Symphorien LOPOKE, Secrétaire de la Commission pour les Séminaires et le Clergé, sont encore retenus respectivement en Europe et aux Etats Unis pour les soins médicaux. Nous les rassurons de nos prières. Que le Seigneur les aide à recouvrer la bonne santé.

 

 

  1. Je saisis également cette occasion pour évoquer la mémoire de trois Evêques qui nous ont quittés pour la maison du Père : Leurs Excellences Nos Seigneurs Louis NZALA, Evêque Emérite de Popokabaka, Floribert SONGASONGA, Archevêque Emérite de Lubumbashi et Joseph KESENGE, Evêque Emérite de Molegbe. Puisse le Seigneur les accueillir dans son Royaume et faire briller sur eux la lumière de la vie éternelle. A leur mémoire gardons une minute de silence.

 

Eminence,

Excellence,

Chers frères et sœurs,

 

  1. Je souhaite à tous et à chacun de fructueux échanges au cours de cette session ordinaire du Comité Permanent.

 

  1. Confiant ces assises à l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Notre Dame du Congo et Reine des Apôtres, je déclare ouverts les travaux du Comité Permanent. Je vous remercie.

Fait à Kinshasa, le 22 février 2021

 

 

Mgr Marcel UTEMBI TAPA

Archevêque de Kisangani

Président de la CENCO

 

 

 

 

Spread the love

Read Previous

Mgr Marcel Utembi : « Prions pour les Evêques, successeurs des Apôtres et leurs collaborateurs, pour qu’ils soient véritablement les pasteurs du troupeau de Dieu… »

Read Next

Mgr Nadonye : « Au regard de l’enseignement de Jésus sur la prière, examinons la nôtre »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *