• 18 septembre 2021

Mgr José Moko: “Dans la crèche, le Christ est un modèle d’humilité et de donation”

Dans son homélie du 24 décembre 2020 dans la cathédrale Saint Kizito, Monseigneur José Moko, Evêque du diocèse d’Idiofa et Vice-président de la CENCO, a martelé sur deux mots essentiels: la lumière et la crèche.

La lumière: partant de cet extrait du livre d’Isaie “le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur les habitants du sombre pays, une lumière a resplendi” (Is 9,1) , le Pasteur d’Idiofa a insisté sur le fait que Jésus est venu apporter la lumière au monde; il est venu sortir l’homme des ténèbres du péché pour le faire entrer dans la lumière. Voilà pourquoi l’homme qui accueille cette lumière doit fuir le péché, doit abandonner les ténèbres: ténèbres des divisions de toutes sortes, des inimitiés, de la colère, de la paresse, de la médisance, des  injures, de manque de respect,…

La crèche: c’est cet extrait de l”Evangile selon Luc lu la nuit de Noël qui a servi de point de méditation pour Mgr José Moko: “elle enfanta son fils premier né, l’enveloppa de linges et le coucha dans une crèche, parce qu’ils manquaient de place dans la salle”(Lc 2,7 ). L’évêque d’Idiofa a vu en la naissance du Christ dans une crèche un double modèle: modèle d’humilité, d’une part, et modèle de donation d’autre part. Commentant l’humilité, le prédicateur a noté le fait que Dieu, dans sa divinité, avait la possibilité de tout faire pour que son fils ait une place à l’auberge ou encore pouvait retarder la naissance de Jésus jusqu’à ce que ses parents rentrent chez eux. Mais il ne l’a pas fait pour nous donner l’exemple d’humilité. Car son fils est venu non pas pour être servi mais pour servir. Relativement à la donation, Monseigneur José a vu en la naissance de Jésus dans une crèche, une mangeoire, la préfiguration de sa donation comme pain. Ce qu’il dira plus tard “ Je suis le pain de vie “ (Jn 6,35) se comprend déjà ici par sa naissance dans une mangeoire.

Partant de cette interprétation de la Parole de Dieu, Monseigneur a exhorté ses chrétiens, à être, à l’instar du Christ, Lumière du monde, à être humble et à savoir se donner. Rappelant le fait que Noël est la fête des enfants, il a aussi insisté sur le respect qu’il faut avoir pour les enfants: les respecter dès leur conception et éviter de les traiter, tel que cela est répandu actuellement, comme des sorciers.

Source: Diocèse d’Idiofa

 

 

Spread the love

Read Previous

Diocèse d’Inongo : Un abbé attaqué par des hommes armés

Read Next

Abbé Nshole : « Faisons de nos cœurs la crèche pour que Jésus s’y installe »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *