• 22 octobre 2021

Mgr Marcel Utembi : « Lorsque les évêques traitent les questions d’Eglise ou de société, ces questions sont minutieusement étudiées et examinées à 3 niveaux »

Les Commissions épiscopales de la CENCO sont chacune de son côté en réunion à partir du lundi 7 juin 2021 au Centre interdiocésain. Le site Cenco.org a saisi cette opportunité pour interviewer le Président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani, sur le pourquoi de ces réunions. Dans les lignes suivantes, vous pouvez lire les explications que le président de l’Episcopat congolais a bien voulu nous fournir.  

 

Au niveau des structures de la CENCO, le 1er organe est l’Assemblée Plénière qui réunit des Evêques qui ont à leur charge les 47 diocèses du pays. Le Comité Permanent, avec comme membres les archevêques et les présidents des 12 commissions, constitue un autre organe.

Au Comité Permanent participent aussi, sans voix délibérative, l’évêque président de l’Université catholique du Congo (UCC), l’évêque président de l’Institution financière pour les œuvres de développement (IFOD  SA) et l’évêque qui représente la CENCO à l’Association des Conférences épiscopales de l’Afrique centrale (ACEAC).

Nous avons 12 commissions épiscopales. Elles sont composées chacune d’au moins 3 évêques. Les commissions sont constituées de différents secteurs de la vie de l’Eglise- Famille de Dieu en RDC. La réunion des Commissions a pour finalité de préparer les questions majeures qui s’inscrivent dans le cadre de la pastorale d’ensemble de l’Eglise- Famille de Dieu en RDC.

Ces questions sont identifiées par les évêques  et sons soumises à l’examen des commissions dans un premier temps. Ces dernières examinent ces questions avant d’être soumises à l’examen du Comité Permanent.

Les commissions préparent les dossiers pour les transmettre au Comité Permanent pour les examiner. A son tour, le Comité Permanent, après examen, peut transmettre le traitement des dossiers pertinents à l’Assemblée Plénière.

Lorsque les évêques traitent les questions d’Eglise ou de société,  ces questions sont minutieusement étudiées et examinées à 3 niveaux. D’abord, au niveau des Commissions épiscopales, ensuite au niveau du Comité Permanent et, enfin, à celui de l’Assemblée Plénière.

 

Spread the love

Read Previous

Diocèse d’Idiofa : Les martyrs d’Ouganda présentés comme modèles aux enfants du Groupe KA

Read Next

Mgr Marcel Utembi : « Le Chrétien doit donner du goût à la vie par sa joie, par sa foi vive et son espérance face aux multiples défis »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *