• 28 février 2021

Mgr Marcel Utembi : « Prions pour les Evêques, successeurs des Apôtres et leurs collaborateurs, pour qu’ils soient véritablement les pasteurs du troupeau de Dieu… »

Le Comité Permanent de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a ouvert ses travaux le lundi 22 février 2021 à Kinshasa par une messe dite par S.E. Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO. Comme l’Eglise célébrait la Fête de la Chaire de Saint Pierre Apôtre, l’officiant a mis un accent particulier sur les Evêques, les successeurs des Apôtres. Voici dans son intégralité son homélie.  

 

 HOMELIE DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI, PRESIDENT DE LA CENCO, A LA MESSE D’OUVERTURE DU COMITE PERMANENT DE LA CENCO

22 février 2021, en la Fête de la Chaire de Saint Pierre Apôtre

Première lecture : 1P 5, 1-4

Evangile : Mt 16, 13-19

 

« Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » (Mt 16,16).

Eminence,

Excellences,

Chers frères et sœurs,

 

Nous venons de suivre les deux lectures que l’Église notre Mère propose à notre méditation en ce jour de fête de la Chaire de Saint Pierre. La première lecture est un extrait de la première lettre de Saint Pierre Apôtre. Elle nous présente une série d’exhortations  aux Anciens de l’Eglise sur l’attitude et le comportement  à l’égard du Peuple qui leur est confié : « Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié, veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur…, non par une misérable cupidité mais par dévouement » (1P5, 2).

L’évangile nous donne le fondement de ce dévouement dans la profession de foi de Pierre, « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » (Mt 16,16).

Cette confession de Césarée de Philippe rapportée par saint Matthieu exprime la relation intime et forte qui existe entre Jésus et ses disciples, et particulièrement Pierre, puisque c’est lui qui, au milieu des autres disciples, proclame la foi au Messie, Fils du Dieu vivant. Jésus nous éclaire tout de suite sur la nature de cette proclamation : il s’agit là non pas d’une parole humaine, mais d’une parole qui vient du Père : «Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux» (Mt 16,17). Il s’agit, effectivement, d’une foi éclairée par Dieu lui-même.

En vertu de sa foi, Pierre est choisi pour être mis au-devant de tous les apôtres, au-devant de tous les successeurs des apôtres, et au-devant des vocations de toutes les nations : «Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église» (Mt 16,18). Et là encore, nous voyons que l’autorité de Pierre est investie par une puissance suprême donnée pour servir la cause de l’unité de l’Eglise.

Depuis lors, l’Eglise a bénéficié du ministère de Pierre de telle manière que Saint Pierre et ses successeurs ont présidé la charité, ils ont eu la mission de confirmer leurs frères dans la vérité. Cette force de pouvoir confirmer les autres dans la foi n’est pas du propre mérite de Pierre, comme ne l’était pas non plus sa déclaration de foi à Césarée de Philippe.

C’est en vertu de cette expérience d’être soutenu par Dieu que Pierre exhorte, ainsi que nous l’avons entendu dans la première lecture, les Anciens à paître le troupeau de Dieu, en devenant des modèles pour celui-ci. Cette exhortation est adressée aujourd’hui de façon particulière à nous, les Evêques, que le Bon Pasteur a voulu associer de la manière la plus intime au ministère du Successeur de Pierre. C’est une invitation à être fidèle à notre mission, disposés toujours et en tout lieu, particulièrement dans les moments difficiles à réconforter le Peuple de Dieu dans la foi en Jésus-Christ Notre Seigneur.

Il est providentiel de commencer notre réunion du Comité Permanent en ce lundi de la première semaine du carême, marqué par cette fête de la Chaire de Saint Pierre, car cela constitue un signe d’unité particulier et éloquent, fondement de notre collégialité dans laquelle nous sommes appelés à guider le Peuple de Dieu. Un signe qui est, dans le même temps, une invitation à approfondir la réflexion sur le ministère pétrinien, auquel fait particulièrement référence notre mission d’Evêques, successeurs des Apôtres. C’est un appel à nous engager dans le ministère de communion qui est confié au Saint-Père, le Pape, successeur de Pierre, principe visible de l’unité et de la charité.

Ceci nous invite aussi à prier intensément afin que, face aux crises multiformes que connaît notre pays, notamment la crise socio-politique et économique, les questions de justice, sécuritaire et humanitaires, la pandémie du coronavirus avec toutes ses conséquences, l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo dont la charge pastorale nous est confiée, avance avec courage et confiance, sur le chemin de sa libération en Jésus-Christ.

Prions pour le Successeur de Saint Pierre, le Pape François, que le Seigneur le soutienne dans sa tâche pastorale.

Prions pour les Evêques, successeurs des Apôtres et leurs collaborateurs, pour qu’ils soient véritablement les pasteurs du troupeau de Dieu ; qu’ils veillent sur le peuple de Dieu par dévouement, de bon gré, en devenant les modèles du troupeau.

Que le Seigneur lui-même donne à chacun d’entre nous la joie de pouvoir dire au plus profond de son cœur : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » (Mt 16,16), et que notre réponse soit un lien personnel indéfectible entre nous et le Christ, quoi qu’il advienne de notre vie.  AMEN !

 

Mgr Marcel UTEMBI TAPA

Archevêque de Kisangani

Président de la CENCO

 

 

Spread the love

Read Previous

Décès de Mgr Joseph KESENGE

Read Next

DISCOURS DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI A L’OUVERTURE DU COMITE PERMANENT DE LA CENCO DE FEVRIER 2021

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *