• 21 mai 2022

MESSAGE DE COMPASSION ET DE SOLIDARITE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO A LA POPULATION DE DJUGU EN ITURI

MESSAGE DE COMPASSION ET DE SOLIDARITE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO A LA POPULATION DE DJUGU EN ITURI

 

  1. La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) est très affectée et préoccupée par la succession des tristes et dramatiques évènements qui ont fait des dizaines des morts et des blessés en l’espace d’une semaine en territoire de Djugu dans la Province de l’Ituri.

 

  1. Le 31 janvier 2022, une attaque des hommes armés identifiés comme des assaillants de la milice de Codeco dans la localité Alagi, chefferie de Mambisa en territoire de Djugu a fait 6 morts et 3 personnes grièvement blessées, sans compter les cases incendiées.

 

  1. En date du 1er février 2022, les miliciens de Codeco ont attaqué le camp de déplacés du site « Plaine Savo » dans la localité de Bule, groupement Ngle, en chefferie des Bahema Badjere, Territoire de Djugu, Province de l’Ituri, et ont massacré 63 personnes dont 24 femmes et 17 enfants. Le bilan fait aussi état de 41 personnes blessées dont 18 blessés  graves parmi lesquels 1es enfants, plusieurs maisons incendiées et des biens emportés. Nous déplorons l’arrivée tardive de l’intervention des FARDC. Elles ne sont arrivées sur le lieu du drame que le lendemain vers 17h00.

 

  1. Le 3 février 2022, les mêmes miliciens de Codeco ont tué 1 personne à Mulabo en chefferie des Bahema Baguru, toujours en territoire de Djugu. Et le 5 février 2022, dans le Lac Albert, au large de la localité Nzonzo en chefferie des Bahema nord, 60 personnes ont perdu la vie dans une embarcation de fortune qui a chaviré. Elles fuyaient l’attaque des miliciens de Codeco qui avaient décapité 9 personnes et incendié plusieurs dizaines d’habitations.

 

  1. Au total une centaine des morts causés par les attaques répétées de la même milice de Codeco dans le même territoire de Djugu en Province de l’Ituri où a été décrété l’état d’urgence. C’est inadmissible!

 

  1. Solidaires avec la population de l’Ituri, plus particulièrement, avec les familles éplorées par ces évènements tragiques, nous sommes profondément attristés et préoccupés par ces drames de trop qui endeuillent de nombreuses familles et qui alourdissent la souffrance des populations déjà appauvries et traumatisées par la situation socio-économique précaire et socio-sécuritaire délétère de ces zones touchées.

 

  1. Au nom de tous les Archevêques et Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), consternés par ces évènements malheureux,  nous adressons nos condoléances les plus chrétiennes à toutes les familles ayant perdu les leurs dans ces tragédies et exprime, à Son Excellence Mgr Dieudonné URINGI, Evêque de Bunia,  à la population de Djugu et à toute l’Eglise-famille de Dieu au Diocèse de Bunia, notre compassion et notre proximité fraternelle et spirituelle tout en  les assurant de nos prières face à cette situation dramatique. Avec eux, nous partageons les souffrances de toutes les populations qui sont dans ces zones gravement fragilisées, et condamnons fermement ces actes de barbarie qui humilient l’humanité et donc l’homme congolais.

 

  1. LA CENCO saisit encore cette occasion pour inviter les Autorités politico-administratives et militaires de s’investir davantage pour rétablir la paix dans cette partie du territoire national, pour garantir la sécurité à la population de ces zones en proie aux violences, et pour poursuivre les auteurs de ces actes ignobles et inacceptables.
  2. La CENCO exhorte les miliciens de Codeco  à la base de la désolation dans cette partie du Territoire national, d’arrêter de tuer nos frères (cf. Gn 8-9). Car celui qui hait son frère est dans les ténèbres (1 Jn 2, 10-11). Nous exhortons également la population à ne pas céder à la manipulation et à la trahison pour être complice des ennemis de la paix. La situation de l’insécurité n’a que trop duré. Il est temps que le sang cesse de couler et que la fraternité entre peuples et communautés soit consolidée afin que des ennemis se tendent la main et que des adversaires acceptent de faire ensemble une partie du chemin (Cf. Is 11, 6-9).
  3. Dans la foi,  nous invitons  les populations touchées par ces drames à demeurer confiants en Dieu. Que par l’intercession de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame des douleurs, le Seigneur Ressuscité panse les plaies des blessés et redonne courage et espoir à tous ceux qui ont perdu leurs frères et sœurs. Qu’il console les familles endeuillées et accorde le repos éternel aux victimes.

 

Fait à Kinshasa, le 09/02/2022

 

 

Mgr Marcel UTEMBI TAPA

Archevêque de Kisangani

Président de la CENCO

 

Spread the love

Read Previous

Mgr Oscar Ngoy : « Dans notre monde où les ténèbres semblent persister, que l’on dise de vous, là où il y a les religieux, il y a la lumière »

Read Next

La Xème  Rencontre Mondiale des Familles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *