• 21 mai 2022

Mgr Nshole : « Ce Noël c’est l’occasion pour nous de prier pour les bourreaux de nos concitoyens »

Abbé Nshole durant son homélie

MESSAGE DE NOEL DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CENCO

25 DECEMBRE 2021

 

Chers frères et sœurs dans le Christ,

Joyeux Noël !

 

  1. «  Un enfant est né pour nous, un fils nous est donné » (Is9, 5). «  La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes » (Tite2, 11). C’est le plus précieux cadeau du ciel que la terre a reçu sans mérites de notre part. L’amour de Dieu pour nous ne dépend pas et ne dépendra jamais de nous. Tout est grâce. C’est un amour gratuit. Oui, Noël c’est la fête de la gratuité. La vraie gratuité qui nous garantit toutes les grâces dont nous avons besoin. Il suffit d’ouvrir largement nos cœurs à l’enfant de Bethléem pour s’en convaincre.
  2. Ce précieux don du Ciel, la terre l’a reçue dans les conditions qui ne peuvent pas nous laisser indifférents. C’était dans l’obscurité de la nuit et pire encore dans la pauvre mangeoire d’une sombre étable alors qu’il méritait de naître comme le plus grand roi dans la maternité la plus moderne de l’histoire. Par ce geste, Dieu voudrait rassurer chacun de nous : aucune condition humaine, si misérable soit-elle, n’est indigne de la grâce de Dieu. Noël nous engage dans le combat des ténèbres contre la lumière en nous rangeant  du côté de la lumière.
  3. Les bergers ont eu la primaire de rencontrer l’enfant de Bethléem et l’ont reconnu grâce aux paroles des anges, les messagers de Dieu, qu’ils ont écoutés. Aujourd’hui encore, Dieu nous envoie ses messagers pour nous montrer Jésus parmi ceux qui n’ont pas de place dans nos sociétés. Ouvrons nos cœurs pour les écouter et nos yeux pour marcher sur les pas des bergers pour aller à Bethléem.
  4. Chers frères et sœurs, baptisés au nom du Christ, aujourd’hui, Dieu fait de nous ses messagers pour annoncer au monde la bonne nouvelle de sa présence parmi nous, montrer aux autres la crèche où est né Jésus. Noël nous engage à être des gardiens et messagers de la paix.

 

  1. Cette paix, malheureusement, est encore à rechercher dans notre beau pays, particulièrement dans sa partie Est, au Nord et au Sud Kivu et en Ituri. Cette paix est sérieusement menacée dans beaucoup des familles divisées à cause de la pauvreté pour ne pas dire la misère.

 

  1. Ce Noël c’est l’occasion pour nous de prier pour les bourreaux de nos concitoyens, les tireurs de ficelles, ceux qui rêvent et conçoivent la balkanisation de notre pays, ceux qui abusent de nos richesses et pour nos gouvernants. Prions pour qu’ils    se laissent guider par l’étoile de Bethléem. Que la grâce de Noël les convertisse en artisans de paix.
  2. A nos frères et sœurs victimes de cette situation nous disons : «  Ayez confiance, laissez-vous habiter par la grâce de Noël. Dieu n’abandonne pas son peuple. Il est proche de chacun de nous en toute circonstance.  Comme le peuple d’Israël qui marchait dans les ténèbres, une lumière se lèvera sur vous ».
  3. A nous tous un Joyeux Noël et une Bonne Année 2022. Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ né pour nous demeure en chacun de nous.

 

Monseigneur Donatien NSHOLE

Secrétaire Général

 

Spread the love

Read Previous

Le Pape François a élevé l’Abbé Donatien NSHOLE au rang de CHAPELAIN de Sa Sainteté le Pape

Read Next

Rétrospective 2021 : Contre vents et marées, l’Eglise catholique poursuit sa marche

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *