• 21 mai 2022

Mgr Nshole : « La joie pascale n’est pas un triomphe cadeau mais plutôt un au-delà du calvaire »

Message du Secrétariat général de la CENCO

 

JOYEUSES PAQUES

Jésus-Christ est ressuscité.

Avec les chrétiens du monde entier, chantons tous « Alléluia ». Le Fils de Marie qui, pour certains, a échoué auprès des hommes, Lui que  les siens n’ont pas reçu, Lui qui était pendu à la croix, privé de secours et abandonné ; Lui dont la vie s’est éteinte par la mort et  le corps  déposé dans le sépulcre que l’on a renfermé d’une grosse pierre, est ressuscité. Alléluia !

C’est bien Lui Jésus de Nazareth qui est de nouveau vivant et bien vivant, parmi nous.

Joyeuses Pâques !

L’Amour a eu raison sur la haine, la miséricorde sur le péché, la vie a vaincu la mort, la croix a vaincu l’enfer, la lumière a chassé les ténèbres. La Pâques nous dit que l’homme est fait pour la vie et non pour la mort. La résurrection du Christ inaugure un monde nouveau où la mort est un passage pour y accéder.

Baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous sommes conviés à être les signes vivants de cette vie qui ne finit pas.

Joyeuses Pâques !

Qu’est-ce que cela peut signifier pour des milliers des Congolais affamés qui n’ont pas de quoi manger à Pâques ? Que signifie Joyeuses Pâques pour nos frères et sœurs de l’Est  qui ne peuvent pas aujourd’hui célébrer Pâques en famille parce que dispersés dans la forêt ou qui sont sur le qui-vive ne sachant pas ce qui peut leur arriver à tout moment ?

Comment croire que Jésus vit et agit dans notre pays, Lui qui a soulagé la souffrance de milliers de personnes, pendant que beaucoup de nos frères et sœurs croupissent dans la misère ?

Chers frères et sœurs,   Jésus est passé par là : «  Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as –tu abandonné », a-t-il crié.  La joie pascale n’est pas un triomphe cadeau mais plutôt un au-delà du calvaire. C’est le bout d’un chemin pas toujours agréable.

Nous partagerons avec Le Christ la vie du ressuscité seulement si nous suivons le chemin qu’il nous a indiqué : l’amour, la miséricorde, l’humilité qui comporte parfois l’humiliation, le courage de dire non au diable ou à ses disciples.

Tant que  notre pays, la RDC, ne cessera de faire la promotion des antivaleurs qui sont du registre de la mort, la vie que le Christ voudrait nous donner en abondance ne sera pas une réalité pour beaucoup des congolais.

Invoquons la lumière du Christ Ressuscité sur chacun des congolais pour que nous identifiions dans l’humilité les forces de la mort et d’esclavage dans notre pays afin de nous en libérer et de nous engager sur le chemin qui conduit le plus vite possible au bien-être du peuple congolais.

 

Kinshasa

En la fête de Pâques 2022

 

Mgr. Donatien NSHOLE BABULA

Secrétaire Général de la CENCO.

Spread the love

Read Previous

La Conférence Episcopale de Madagascar félicite le nouveau diocèse de la RDC

Read Next

Urbi et Orbi : la paix est la responsabilité de tous